MAUVAISES HERBES

 

Les notions de beau et de laid sont très subjectives, néanmoins leur opposition m’a rappelé celle qui confronte la nature à l’urbain. On peut en effet assimiler la rigueur monotone du béton de laideur qui s’oppose au foisonnement libre des plantes.
Ce projet photographique cherche à représenter cette dualité.